uberisation-marches-2

    PME, faut-il avoir peur de l’uberisation des marchés ?

    Posted by Thierry Mourrain on 11 mai 2018 10:00:00
    Thierry Mourrain

    Cela fait maintenant deux trois ans que le terme « uberisation » est apparu dans notre langage. D’abord considéré comme anecdotique, il est depuis entré dans le dictionnaire l’année dernière, preuve que le sujet est une véritable tendance de fond. D’ailleurs il continue à faire trembler certains dirigeants d’entreprise, notamment de PME, à sa simple évocation, craignant pour leur propre croissance voire même leur survie . Mais faut-il craindre autant l’uberisation des marchés ?

    Qu’est-ce que l’uberisation des marchés ?

    Derrière ce terme emprunté à la société américaine Uber qu’il n’est plus utile de présenter, il est en fait question de profondes révolutions de notre société :

    1. La révolution numérique d’abord qui vient percuter les anciens modèles et proposer de nouvelles expériences
    2. Une révolution de consommation : plus « customer centric », c’est à dire basée sur l’expérience et la satisfaction client
    3. Une révolution des modes de travail, avec l’explosion des indépendants et de modèles plus agiles et moins enfermés

    Les PME concernées

    Loin de ne concerner que les grosses entreprises installées, l’arrivée de nouveaux entrants et de nouveaux modèles concerne tous les marchés et entreprises, y compris les PME.

    En effet, des secteurs qui semblaient à l’évidence assez protégés, se retrouvent finalement eux-aussi exposés : régler un divorce amiable via une plateforme digitale est aujourd’hui possible, sans même rencontrer son avocat et à moindre coût, demain un robot sera à même de poser un diagnostic plus fiable que votre médecin traitant.

    On peut le déplorer, là n’est finalement pas la question, le monde est ainsi fait, citons Darwin (on aime bien les citations chez First2Trade ;-)), « Les espèces qui survivent ne sont ni les plus fortes, ni les plus intelligentes mais celles qui s’adaptent le mieux au changement. »

    Dans ce contexte, les PME doivent donc être en veille, se préparer et dans la mesure du possible anticiper les évolutions de leur marché.

    L’uberisation des marchés, menace ou opportunité ?

    Pour autant, il ne s’agit pas de tomber dans une forme de psychose paralysante car si les nouveaux modèles bouleversent en profondeur les ordres établis et peuvent malmener les acteurs historiques qui vivent sur leurs acquis, il peut aussi s’agir de belles opportunités à saisir.

    Le succès, parfois fulgurant, de ces nouveaux acteurs tient pour beaucoup dans leur approche orientée clients. Qu’il s’agisse de Uber, de Deliveroo, de Netflix… pour les plus connus, tous ont ce point commun de travailler avec l’obsession de l’expérience client : services faciles d’usage, coûts compétitifs… la recette du succès est finalement à la portée de tous !

    Si vous restez connecté à votre marché, à l’écoute des besoins de vos clients et aux nouveaux usages, vous devriez donc tirer parti vous aussi de l’arrivée de nouveaux concurrents potentiels dans votre secteur, ils vous obligeront en effet à vous remettre en question et sortir de votre zone de confort… pour mieux consolider vos acquis ?!

    Et puis, parce que l’arroseur finit souvent par être lui-même arrosé et le business étant en perpétuelle évolution, ces nouveaux acteurs dont on parle tant, finiront eux aussi par être uberisés à leur tour : qu’adviendra-t-il des chauffeurs Uber lorsque la voiture autonome aura envahi nos routes ?

    guide pour booster sa force de vente PME

    Topics: Conseils Business