agreement-2679506_1920

    Devenir apporteur d’affaires, un business avantageux et lucratif...

    Posted by Thierry on 17 avr. 2018 16:21:09

    Il vous est sûrement déjà arrivé de mettre en relation deux personnes ayant un intérêt business commun, et que celles-ci fassent affaire ensemble.

    Vous avez connaissance d’un besoin, vous savez qui peut y répondre et spontanément vous arrangez une rencontre ou une prise de contact.

    La plupart du temps, vous avez d’ailleurs agi sans aucune contrepartie particulière, vous avez juste « rendu service ».

    Sachez pourtant que cette mise en relation est une opportunité d’affaire réelle pour les deux parties que vous avez entremises, et que vous pourriez être rémunéré(e) financièrement pour votre contribution.

     devenir-apporteur-d'affaires-F2T-315508-edited

    Vous avez en effet réalisé une action d’apport d’affaires, cette activité existe et peut même s’avérer très avantageuse et lucrative.

    Devenir apporteur d’affaires, un business intéressant à bien des égards, entrons dans le vif du sujet avec le sommaire :

    1. Qu’est-ce qu’un apporteur d’affaires ?
    2. Les avantages de l’apport d’affaires
    3. Apporteur d’affaires, un business ouvert à tous ?
    4. Comment devenir apporteur d’affaires ?
    5. La relation d’apport d’affaires
    6. Détecter des opportunités business d’apport d’affaires

     

    Qu’est-ce qu’un apporteur d’affaires ?

     

    Souvent méconnue, la mission d’apport d’affaires est aussi parfois confondue avec celle des agents commerciaux, or il s’agit bien de deux choses distinctes.

     L’agent commercial est en effet mandaté pour assurer une mission à la fois commerciale et juridique qui inclut par exemple des négociations commerciales, mais aussi les conditions de la relation commerciale à travers le contrat… Il peut d’ailleurs être salarié d’une entreprise.

     L’apporteur d’affaire à contrario n’agit que comme entremetteur. Il peut en effet être missionné pour rechercher d’éventuels clients pour le compte d’une entreprise, mais sa responsabilité s’arrête à la mise en relation des deux parties. Il n’est pas responsable du bon déroulé de l’objet de l’affaire entre les deux parties introduites.

     

    Enfin, l’apporteur d’affaire est libre et indépendant. Il n’existe aucun de lien de subordination entre lui et l’une ou l’autre des parties qu’il met en relation, et n’est donc pas salarié. Il est en revanche rémunéré pour cette mise en relation.

    Il s’agit le plus souvent d’une commission sur la valeur de l’affaire entre les deux parties mises en relation, ou plus simplement d’un pourcentage du chiffre d’affaires ou de la marge brute du contrat.

    Les avantages de l’apport d’affaires

     D’un point de vue de l’entreprise qui cherche à développer son activité, avoir recours à un apporteur d’affaires peut s’avérer un choix pertinent.

    En effet, cela peut permettre d’optimiser la démarche commerciale et de prospection de l’entreprise, en limitant les risques puisque le contrat d’apport d’affaires encadrera de manière très précise la mission attendue, et les conditions de rémunération associées.

    Lorsque l’on est apporteur d’affaires, il s’agit d’un argument de poids pour se vendre auprès de ses futurs clients.

     

    Pour l’apporteur d’affaires, les avantages sont également nombreux. Il s’agit déjà d’une véritable démarche entrepreneuriale puisque l’apporteur d’affaires est seul responsable de son activité. Il bénéficie également d’une véritable liberté d’action : il peut choisir ses clients, le temps à consacrer à cette activité dans son quotidien, mais aussi ses rémunérations ou commissions. Celles-ci d’ailleurs peuvent être très alléchantes, selon les secteurs et l’objet de l’affaire, elles oscillent en moyenne entre 5 et 15% du chiffre d’affaires ou de la marge brute.

    Soit pour un projet à 15 000 € HT, l’apporteur d’affaire peut prétendre toucher une commission allant de 750 € à 2 250 €, de quoi arrondir ses fins de mois.

     

    Autres avantages, cette activité de mise en relation ne nécessite aucun matériel particulier, ni d’investissements ou charges et immobilisations, si ce n’est un téléphone et un carnet d’adresses bien rempli, et une connexion internet. Il n’est donc pas très risqué financièrement de se lancer !

    Apporteur d’affaires, un business ouvert à tous ?

    L’apport d’affaires est une activité particulièrement intéressante ouverte à un grand nombre d’entre nous et qui a de sérieux atouts pour séduire de nombreux profils (agents commerciaux, indépendants, vendeurs immobiliers, …). Il est néanmoins indispensable d’être vigilant car tout le monde n’a pas le droit de devenir apporteur d’affaires.

    Certaines activités comme les professions règlementées (notaire, huissier…) n’ont par exemple pas le droit d’avoir une activité commerciale telle que celle d’apporteur d’affaires.

    Certains statuts fonctionnaires également peuvent interdire ce genre d’activité, idem pour les personnes mineures ou ayant été condamnées pour certains types de délit.

     

    Chez les salariés aussi, il convient à chacun de vérifier ses droits. Certains contrats de travail excluent tout cumul de deux activités, d’autres les autorisent mais à certaines conditions ou dans certaines limites… Chaque situation est unique et il est donc nécessaire de vérifier avant de se lancer.

     Pour toutes celles et ceux libres d’exercer une activité d’apporteur d’affaire, il convient néanmoins d’avoir un statut juridique permettant de mener leurs missions et de les facturer.

    Si le statut d’apport d’affaires demeure aujourd’hui un statut un peu à part et moins encadré que celui d’agent commercial par exemple, certaines règles s’appliquent et sont à respecter.

     

    Pour faire le point sur votre situation, n’hésitez pas à télécharger notre livre blanc de l’apporteur d’affaires mais quelle que soit votre situation, je vous recommande de consulter un conseil, avocat ou autre pour vérifier que vous avez bien le champ libre pour vous lancer.

    Comment devenir apporteur d’affaires ?

    Comme évoqué précédemment pour pouvoir exercer comme apporteur d’affaires, il est nécessaire d’avoir un statut juridique vous permettant notamment de contractualiser une mission commerciale, et de facturer votre commission.

     Si vous êtes déjà mandataire d’une société telle qu’une SASU, SAS, SARL, EURL, … vous pouvez utiliser votre société pour cette activité. Idem si vous êtes autoentrepreneur et possédez une microentreprise (anciennement autoentreprise), dans la mesure où vous ne dépassez pas les plafonds d’activité prévus par la loi.

     A défaut, vous devrez créer votre société et choisir entre les différents statuts juridiques disponibles : EURL pour les entreprises unipersonnelles, entreprise individuelle (EI), SARL, SAS…

    Si vous souhaitez sauter le pas, je vous recommande aussi de prendre contact avec une personne habilitée (comptable, juriste, avocat) afin d’étudier avec vous votre situation, vos besoins… pour déterminer la forme juridique qui vous conviendra le mieux.

    La relation d’apport d’affaires

     La relation d’apport d’affaires est une relation engageante pour les deux parties, celui qui transmet l’opportunité d’affaires et celui qui lui rétrocède une commission. Les conditions doivent donc clairement être discutées, négociées et acceptées par les deux parties. Si rien ne vous oblige à formaliser les choses par écrit, vous pouvez en effet vous contenter de vous serrer la main avec votre client, je vous engage malgré tout à établir un contrat.

    La confiance est une vertu, mais dans les affaires malheureusement, elle ne suffit pas toujours.

     Le contrat d’apport d’affaires a en effet l’avantage de protéger les intérêts de chacun, d’anticiper les situations qui pourraient donner lieu à d’éventuels litiges, de déterminer à l’avance les conditions de rémunération, les délais de paiement, …

     

    Le contrat d’apport d’affaires fera l’objet de prochains articles sur notre blog, mais par avance, je vous liste ici quelques points qui méritent d’être discutés en amont avec votre client pour préparer au mieux votre mission d’apport d’affaires :

    • Identité des deux parties (apporteur d’affaires, client)
    • Objet de l’accord : simple mise en relation, participation à d’éventuels échanges, rdv, recherche de clients spécifiques…
    • Zone géographique
    • Durée de la mission : ponctuelle, périodique….
    • Mode et conditions de rémunération
    • ….

     

    Sur ce point aussi, n’hésitez pas à solliciter l’appui d’un avocat qui vous aidera à rédiger le bon contrat.

    Détecter les opportunités business d’apport d’affaires

    Vous avez validé tous les points et vous avez le champ libre pour devenir apporteur d’affaires, parfait maintenant au boulot !

    Selon votre situation, vous êtes probablement déjà en contact avec de multiples opportunités business et si certaines vous semblent évidentes, vous passez peut-être à côté de certaines sans le savoir.

     

    Certes, certains secteurs sont particulièrement propices à ce genre d’approche commerciale, le bâtiment et l’artisanat par exemple, mais aussi le commerce de gros ou les professions libérales… pour autant, les occasions de déceler des besoins ne sont pas limitées à ces secteurs et à votre activité professionnelle. Votre vie personnelle recèle aussi de belles opportunités si y êtes un peu attentif.

     Par exemple, vous discutez avec votre voisin un dimanche après-midi, il vous dit qu’il recherche pour son entreprise à mettre en place une nouvelle mutuelle santé pour l’ensemble des salariés, cette info intéresse forcément quelqu’un, partagez-la !

    Un de vos clients vous sollicite sur un projet que vous ne pouvez pas assurer, parce qu’il n’entre pas dans le champ de vos expertises ou parce que vous n’avez pas le temps… à défaut de perdre tout le business, faites-en bénéficier une autre entreprise et prenez votre commission d’apporteur d’affaires au passage !

     Bref, soyez à l’affût à tout moment, les occasions sont nombreuses de faire du business facilement en restant à l’écoute des besoins de votre entourage professionnel et personnel.

     

    Souvent ignorée ou méconnue, l’activité de l’apporteur d’affaires est donc une véritable opportunité pour celles et ceux ayant des envies d’entreprendre et une fibre commerciale qui ne demande qu’à être exploitée. Pour l’apporteur d’affaires, elle offre en effet de nombreux avantages de liberté d’action, des rémunérations intéressantes… pour l’entreprise qui y a recours, elle peut s’avérer un moyen fort utile de développer son activité et son chiffre d’affaires en limitant les risques et en optimisant les efforts de prospection et commerciaux en interne.

     Une approche gagnant- gagnant qui devrait en séduire plus d’un(e) !

     

    guide-devenir-apporteur-daffaires

    Télécharger votre guide

    Topics: Conseils Business