collaborateur-pris-melon-1

    Comment gérer un collaborateur qui « a pris le melon »

    Posted by Thierry Mourrain on 8 nov. 2018 10:00:00
    Thierry Mourrain

    Comme manager ou dirigeant d’entreprise, une partie de votre rôle consiste à recruter des talents et mettre vos équipes en position de réussite pour assurer le développement de votre entreprise. Si vous vous félicitez à juste titre lorsque les performances sont au rendez-vous et que vos collaborateurs enchainent les succès, certains égos peuvent vite se laisser déborder par la situation et prendre une place un peu trop importante pour l’équilibre de la société.

    Alors comment gérer un collaborateur qui « a pris le melon » ?

    Détecter les situations d’égocentrisme

    Attention nous n’aborderons pas ici les cas de perversion narcissique qui relèvent plutôt de la psychiatrie mais bien de comportements, plus courants, d’égocentrisme ou pour dire les choses de manière plus triviale, des profils qui ont pris la « grosse tête » et ramènent tout à leur propre personne.

    Pour les détecter, soyez simplement un petit peu attentif au comportement de vos employés entre eux. Certains profils sont plus « à risque » et facilement identifiables car ont naturellement tendance à chercher l’attention des autres. Celles et ceux qui systématiquement parlent plus fort que la moyenne, coupent la parole en permanence en contredisant leurs collègues avec la certitude d’avoir la bonne idée ou toujours raison…

    En prêtant un peu attention, vous identifierez aisément les personnalités les plus fortes qui ont besoin d’être sous le feu des projecteurs.

    Pourquoi vous devez gérer l’hyper-égocentrisme ?

    Lorsque ces comportements n’ont pas d’incidence sur l’entreprise, vous pouvez opter pour une autorégulation des choses, après tout c’est aussi la diversité des personnalités qui fait une entreprise.

    Néanmoins, lorsque ces comportements sont trop réguliers ou finissent par empiéter sur l’ambiance générale vous devez agir !

    Certains collègues peuvent en effet facilement se sentir sous-estimés ou rabaissés face à quelqu’un qui s’impose un peu trop ou qui ramène la couverture à lui en permanence. Cela peut engendrer perte de confiance, dégradation des relations… et avoir un impact direct sur les performances des équipes.

    En laissant un collaborateur prendre trop d’espace vis à vis des autres, c’est aussi prendre le risque qu’il ne s’octroie des prérogatives et outrepasse ses attributions normales.

    Comment gérer ce collaborateur prétentieux ?

    La première des choses à faire est de ne pas alimenter son égo pour ne pas entretenir son jeu. Pour cela vous pouvez aisément continuer à valoriser son travail mais sans le flatter outre mesure et souligner par exemple que c’est un beau travail d’équipe et que untel lui a apporté un soutien précieux. Jouer l’esprit d’équipe plutôt que l’individualisme.

    En réunion ou devant les autres, faites attention également à ne pas aller systématiquement sans son sens, à valoriser aussi les positions des uns et des autres et à montrer que vous appréciez lorsque tout le monde s’implique et prend part aux sujets et challenges de l’entreprise.

    Vous pouvez également profiter d’entretiens individuels pour ouvrir le dialogue et marquer votre satisfaction sur le travail de votre collaborateur, n’oubliez pas que ce type de comportement cache souvent un manque de confiance et un besoin de reconnaissance, mais faites-lui comprendre que son attitude peut être mal vécue par ses collègues.

    Faites-lui remarquer qu’un collaborateur bon esprit, qui sait reconnaître le travail des autres membres est d’autant plus apprécié car il contribue non seulement aux performances de l’entreprise, mais aussi à en garantir les valeurs !

    guide pour booster sa force de vente PME

    Topics: Conseils Business