facturation-auto-entrepreneur-2

    Auto-entrepreneur, comment bien gérer sa facturation ?

    Posted by Thierry Mourrain on 21 juin 2018 10:00:00
    Thierry Mourrain

    Toutes nos félicitations, vous avez choisi l’entrepreneuriat, l’aventure commence pour vous ! Vous allez pouvoir démarcher vos premiers clients et vous allez rapidement commencer à vous poser de nombreuses questions.

    L’une des premières qui vous vient en général à l’esprit une fois votre statut en poche est : comment vais-je facturer mes clients ? Certes, ce n’est pas vraiment l’étape la plus intéressante ni la plus fun mais elle est essentielle et même obligatoire aux yeux de la loi. Vous allez donc devoir être rigoureux et régulier. Découvrez tous nos conseils pour bien gérer votre facturation

    La facturation, une obligation légale

    En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes tenu par la loi de délivrer une facture à vos clients pour chaque vente ou prestation que vous réalisez. Pour bien aborder cette tâche, certaines règles comptables de bases doivent être respectées :

    - Il est interdit de supprimer ou de modifier une facture après son émission. Si vous souhaitez revenir dessus, vous devez en éditer une nouvelle.

    - Toutes vos factures doivent être numérotées et présenter un numéro unique

    - Toutes vos factures doivent être complétées en deux exemplaires minimum. Un pour vous afin de justifier et déclarer votre chiffre d’affaires, et un pour votre client.

    Les éléments obligatoires de la facture

    De nombreuses mentions et informations doivent obligatoirement figurer sur les factures que vous délivrez à vos clients :

    • La date de facture, un différé de 15 jours maximum est toléré
    • Numéro de la facture, celui-ci doit respecter certaines règles sur lesquelles nous reviendront dans le prochain paragraphe
    • La date de livraison, le jour où le client a reçu le produit ou bénéficié de la prestation
    • L’identité de l’acheteur, son nom, sa dénomination sociale et son adresse.
    • Votre identité : votre nom, votre adresse ainsi que votre numéro de SIRET.
    • Description : le détail des produits ou prestations vendus et de toutes les tâches
    • Prix unitaire et prix global, le détail du temps de travail ainsi que du taux horaire.
    • TVA, ou à défaut si vous n’êtes pas assujetti la mention « TVA non applicable, art. 293 B du CGI ».
    • Délai de paiement, la date de règlement prévu ainsi que détail de l’acompte
    • Pénalités de retard
    • Somme totale à payer

    On note également que si le professionnel doit souscrire à une assurance dans le cadre de son activité (notamment les artisans), les détails de celle-ci devront figurer sur la facture. Enfin, le mode de paiement souhaitez n’est pas obligé d’apparaitre sur la facture. En revanche nous vous conseillons vivement de l’indiquer afin d’éviter tout malentendu ultérieur.

    Bon à savoir : toute entreprise est tenue de conserver ses factures pendant dix ans afin de pouvoir au besoin les utiliser comme pièces justificatives.

    Les spécificités de la numérotation des factures

    Il y a très peu d’obligations légales concernant la numérotation des factures. Simplement, il ne doit pas y avoir d’espace au sein de la séquence de chiffres utilisée. Libre à vous de choisir la méthodologie que vous souhaitez appliquer.

    • La numérotation séquentielle basique : 1, 2, 3, 4…
    • La numérotation séquentielle avec préfixe : 2018-01, 2018-02, 2018-03…
    • Ou encore : A001, A002, A002…

    Il est important également de noter que vos numéros de factures doivent se suivre, vous ne pouvez par exemple pas passer de la facture 2018-01 à la suivante 2018-26.

    Et voilà, vous êtes maintenant prêt à envoyer votre toute première facture. Dernier conseil néanmoins, même s’il s’agit d’une tâche un peu fastidieuse qu’on a tendance envie de remettre au lendemain, assurez-vous de facturer vos clients régulièrement, et surtout au démarrage de votre activité.

    Vos clients auront mécaniquement des délais de paiement que vous ne maitriserez pas toujours et facturer régulièrement vous permettra de vous assurer un flux plus régulier de revenus.

    Enfin, soyez également attentif à votre croissance et au plafond de CA autorisé pour les auto entrepreneurs selon votre activité : si votre chiffre d’affaires augmente rapidement (et c’est tout ce l’on vous souhaite), vous devrez peut-être envisager de changer de statut !

    guide pour booster sa force de vente PME

    Topics: Conseils Business